Le château de Branzac

Surplombant la vallée de la Maronne, le château de Branzac a été édifié à l’emplacement d’une ancienne villa romaine, propriété de Maitre Valancius, dont le nom, au fil du temps s’est transformé en Varanzac puis Vranzac et enfin en Branzac.

Le bâtiment e composait de deux grosses tours rondes, d‘un corps de logis rectangulaire avec des fenêtres à meneaux ainsi qu’une tourelle d’escalier. Si des pentes abruptes naturelles protègent la façade ouest, il a fallu édifier un solide mur d’enceinte flanqué de tours de l’autre coté afin d’assurer la sécurité des lieux.
Au 15ème siècle c’était un manoir ou un rendez vous de chasse. La ruine est due à la démolition par dynamite d’un angle du château afin d’utiliser les matériaux pour la construction du viaduc de la voie ferrée.

En 1575, le château était entièrement orné de fresques exécutées par des italiens puis partiellement recouvertes en 1610 par des scènes plus légères mais disparues aujourd’hui. La commanditaire de ces fresques était Camilla Caracciolo, l’une des dames d’honneur de Catherine de Médicis, alors comtesse d’Auvergne, mariée en 1547 à Claude de Pesteils , seigneur de Branzac et de Polminhac.

Le château a compté de très nombreux propriétaires, des premiers seigneurs, les chevaliers de Vigouroux en 1130 aux derniers propriétaires dont la brouille a définitivement laissé tomber le château en décrépitude en raison d’une indivision dans la deuxième partie de 19eme siècle. En 1890 et 1895, les deux cheminées monumentales des salles d’honneur sont vendues, l’une est remontée au château de Conros (Arpajon sur Cère), l’autre au château de Pesteils à Polminhac.

De nos jours, le dernier propriétaire en date a entrepris de dégager et de consolider les ruines du château de Branzac. Il a installé un plancher fin de mettre les pièces hors d’eau et procédé à la réfection de l’escalier à vis pour accéder aux étages. Cependant, il est formellement interdit de s’en approcher d’une part parce qu’il s’agit d’une propriété privée et d’autre part que le château menace toujours de s’écrouler malgré les efforts entrepris.

Ce château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par arrêté du 8 aout 1921.

ATTENTION :
Propriété privée, interdiction d’accès, merci de respecter le droit de propriété.


Photo N°0Photo N°1Photo N°2Photo N°3Photo N°4

Intérêt général

Marche d'approche

Difficulté d'Accès

Durée de la visite


Vue d'ensemble
  • Grande région

    Auvergne-Rhône-Alpes (84)

  • Ancienne région

    Auvergne (83)

  • Département

    Cantal (15)

  • Commune

    Pleaux (15153)

  • Coordonnées

    45.11274,2.3239

SystèmeDatumnotationDefinitioncoordonnées Xcoordonnées Y
Lambert 93RGF93D.dEPSG:21546446168646831
Lambert II+NTFD.dEPSG:275722012461599004
UTM Nord fuseau 31WGS84D.dEPSG:326314995697446817
Lambert IIINTFD.dEPSG:275733312534599004
Peuso-mercatorWGS84D.dEPSG:37855639288258695
Latitude LongitudeWGS84DMSEPSG:432645°6'45.868"2°19'26.026"
Latitude LongitudeWGS84D.dEPSG:432645.1127412.323896

Qrcode de l'article

Scanner le QRCode à partir de votre smartphone. Si le navigateur de celui-ci le supporte, cette page du site internet sera consultable ultérieusement sans connexion internet...Bonne promenade !

  Habillage visuel © Niko sous Licence CCA2.5 version : 2021041902 | Admins & Rédacteurs   Signaler un bogue